qui PEUT DEMANDER LA LABELLISATION ?

Les propriétaires privés à titre individuel et collectif (associations ou collectifs de propriétaires, groupements forestiers,…), personnes physiques ou morales.

Les propriétaires publics (communes, conservatoire du littoral, …) partenaires d’acteurs privés dans la gestion de leur territoire.

Pour quels bénéfices ?

  • Obtenir une reconnaissance pour la qualité de sa gestion et devenir un interlocuteur reconnu des pouvoirs publics locaux, nationaux, européens
  • Intégrer un réseau européen de gestionnaires engagés
  • Partager de bonnes pratiques entre pairs pour monter en compétences sur la gestion durable de son territoire
  • Une communication et une visibilité renforcée par les partenaires
  • Un accès facilité à des projets

Comment obtenir le label ?

Vous êtes propriétaires ou gestionnaires d’un territoire ? Vous souhaitez en savoir plus sur le label Territoires de faune sauvage ou compléter un dossier de candidature ?

Le coordinateur national vous accompagnera dans votre démarche.

Contactez Alexandre CHAVEY au 06 33 82 70 22 ou par mail via l’adresse : 

Procédure

L’obtention du label se déroule en 5 temps.

1 – Prédiagnostic

Un questionnaire succinct permet d’évaluer si le territoire présente a priori les caractéristiques adéquates et si son gestionnaire a la volonté de s’engager dans le processus de labellisation.
Le prédiagnostic est à remplir (seul ou avec un référent) via le formulaire suivant  :

2 - Signature de la charte

La charte correspond au respect de 10 engagements, fondant la philosophie « Territoires de faune sauvage ». Par ces engagements, le gestionnaire déclare mettre en œuvre des pratiques durables sur son territoire. Signer la charte permet d’entrer dans le réseau des « Territoires de faune sauvage », et le gestionnaire aura deux ans pour préparer son adhésion au label.

L’adhésion à la charte se fait via le formulaire d’adhésion suivant : 

  1. S’engager à élaborer un document pluriannuel de gestion du territoire
  2. Suivre et évaluer la mise en œuvre de ce plan de gestion 
  3. Pratiquer une chasse et/ou une pêche durable au sens de la Charte Européenne de la Chasse et de la Biodiversité
  4. Rechercher un équilibre durable entre faune sauvage et ses habitats
  5. Favoriser la biodiversité, notamment les espèces pollinisatrices
  6. Respecter les obligations légales et réglementaires dans les domaines de l’environnement (exemple : Natura 2000)
  7. Adhérer aux principes de l’Accord Birdlife International et la FACE sur la directive 79/409/EEC
  8. Adhérer aux principes du Guide de la Commission européenne sur la Chasse dans le cadre de la directive « Oiseaux »
  9. Travailler avec les acteurs locaux pour favoriser l’éducation à la nature et la transmission
  10. Faire les efforts nécessaires pour candidater au label « Territoires de faune sauvage »

3 - Dossier à compléter

La charte signée, le candidat reçoit un dossier de candidature ainsi que le contact de son référent.

Le dossier permet de recueillir toutes les informations concernant le territoire qui permet d’évaluer :

  • La connaissance par le propriétaire des habitats et espèces présents sur le territoire
  • L’hospitalité du territoire pour la faune sauvage : caractéristiques du parcellaire, infrastructures écologiques, pratiques de gestion et actions spécifiques de conservation de la biodiversité
  • L’ancrage territorial du territoire : communication et transmission, activités pédagogiques et d’éducation à l’environnement, emploi et bénévolat local
  • La capacité à formuler une vision de moyen terme (5 ans) dans une synthèse de gestion.

 

Le candidat devra préparer tous les documents relatifs à son territoire (plan de gestion, données inventaires faunes et flores, cartes, …) et les envoyer à contact@territoiresdefaunesauvage.com

4 - évaluation de la candidature

  • Visite du territoire par les partenaires locaux
  • Présentation en Comité de sélection national
  • Validation par le Comité de pilotage européen

5 - Labellisation

Le candidat reçoit diplôme et un courrier de labellisation contenant des recommandations de gestion du territoire et d’actions à mettre en place.

Le label ainsi obtenu a une validité de 5 ans.