Marais noir se Saint-Coulban

  • Région biogéographique : Atlantique
  • Région administrative : Bretagne
  • Département : Ille et Vilaine
  • Superficie approximative : 386 ha
  • Année de labellisation : 2021
  • Lien site internet : /
  • Localité : Miniac-Morvan, Chateauneuf d’Ille et Vilaine, Saint Père-Marc-en-Poulet, Saint Guinoux, Plerguer
  • Code européen :

Descriptif

Le Marais Noir de St Coulban est une vaste tourbière inondable de 550 ha qui fait partie du complexe d’écosystèmes aquatiques de la Baie du Mont-St-Michel, composé de polders, d’herbus, des estuaires et autres marais continentaux.

Le Label Territoires de faune sauvage reconnaît sa qualité fonctionnelle dans la conservation de la biodiversité et son rôle majeur à l’échelle locale sur les continuités écologiques.

Le prix du génie écologique lui a été attribué en 2018 pour la restauration d’une vaste roselière au cœur du marais.

  • Type de territoire : milieux humides, prairies, agriculture
  • Biodiversité et politiques publiques : Site Ramsar, Zone de Protection Spéciale Natura 2000 « Baie du Mont St-Michel » et ZNIEFF de type I.
  • Faune sauvage : Le marais, « une des dernières zones humides terrestres de la baie où la gestion des niveaux d’eau reste très favorable pour l’avifaune » accueille avifaune migratrice, hivernante et nicheuse (dont une majorité de passereaux). Il est une zone de gagnage nocturne pour les anatidés et limicoles, qui héberge nombre d’espèces d’intérêt communautaire : Aigrette garzette, pie-grièche écorcheur, spatule blanche, busard des roseaux, barge à queue noire, canard pilet, sarcelle d’hiver, canard siffleur, mouette rieuse, …
  • Activités : Agriculture : 247 Ha sont composées de prairies sur tourbe exploitées conformément dans le cadre d’un plan de gestion par 21 exploitants agricoles dans le but de conserver l’ensemble des prairies sur tourbe et limiter le chargement en animaux. De plus, l’apport d’intrant y est prohibé. 30 Ha de prairies non tourbeuse recevant des intrants minéraux. Les 13 Ha restant sont en culture (rotation maïs/blé).

      Foresterie : Il n’y a pas d’exploitation du bois à des fins commerciales sur le territoire. Un plan de gestion forestière a été réalisée par les FDC35 dans le        but d’améliorer la connaissance en terme la biodiversité forestière.

  • Accès au public : L’objectif de la FDC35 est de préserver la quiétude des lieux propice afin de garantir un milieu propice à l’installation durable de la biodiversité. C’est pourquoi, aucune activité de loisirs n’est autorisée dans la zone centrale du Marais. L’accès est interdit sans autorisation de la FDC35.
  • Education à l’environnement et communication : Le Marais se visite sur demande ou lors de journées spéciales avec un guide ornithologique en partenariat avec la FDC35. Des groupes scolaires et des étudiants (AgroCampus Rennes, Université de Brest, Université Rennes I, Lycée Agricole « la Lande de la Rencontre » à St Aubin du Cormier) sont aussi accueillis toute l’année sur demande
  • Chasse durable : La partie mise en réserve par les ACCA de Miniac-Morvan et de Plerguer et gérée par la FDC35. Cette partie du territoire n’est pas ouverte à la chasse. Seules des régulations ponctuelles de sangliers par battues sont autorisées. La partie hors réserve gérée par la FDC35. Sur cette partie du territoire seules les battues aux sangliers et au chevreuils sont autorisées. La partie ACCA hors réserve. Cette partie est ouverte à la chasse sur toute la période d’ouverture.
  • Gouvernance : Propriété de la Fédération de chasse d’Ille et Vilaine et de la Fondation pour la protection des habitats de la Faune Sauvage gérée en partenariat avec les collectivités territoriales dont le Syndicat des digues et marais de Dol