Bois de Fresles

  • Région biogéographique : Atlantique
  • Région administrative : Normandie
  • Département : Seine-Maritime
  • Superficie approximative : 39 ha
  • Année de labellisation : 2020
  • Lien site internet : /
  • Localité : 76270 Fresles
  • Code européen : FR.WE1.2020

 

Témoignage de José Doméné Guérin, Propriétaire du Bois de Fresles

Quelles sont vos actions en faveur de la biodiversité ?
  • Sylviculture dynamique favorisant au maximum l’entrée de la lumière.
  • Plantation de feuillus d’essences locales très diversifiées. Implantation de fruitiers en périphérie de parcelles.
  • Réseau dense de larges allées entretenues pour maintenir la végétation herbacée.
  • Action d’aménagement en faveur du petit gibier notamment du lapin de garenne. L’espèce est ici considérée comme l’allié essentiel pour le maintien de l’ouverture du milieu. Chaînon essentiel de la chaîne alimentaire, il est le facteur déterminant à la présence d’une multitude d’espèces dépendantes de son abondance.
Pourquoi avez-vous candidaté au label et que peut-il vous apporter ?
  • Reconnaissance d’un engagement personnel, visant à prouver que sylviculture et chasse raisonnée sont aussi source de maintien de la biodiversité.
  • Afficher ce label et s’en servir pour communiquer et convaincre par la pédagogie.
  • Convaincre par ce label de la richesse de biodiversité dans des milieux dits « ordinaires ».

Descriptif

Le territoire du Bois de Fresles d’une quarantaine d’hectares, initialement terre d’agriculture a été transformé en territoire forestier depuis une vingtaine d’année. Les différentes parcelles forestières sont composées d’un mélange d’essences essentiellement de feuillus pour la production de bois et en faveur de la biodiversité. Quelques résineux sont présents au sein des parcelles ainsi que des arbres fruitiers. Le territoire est géré de manière à concilier activité socio-économique (exploitation forestière) et aménagements en faveur de la biodiversité. La volonté du propriétaire est de faire de son territoire une véritable zone de tranquillité, une zone refuge pour la faune. Il met en place des pratiques sylvicoles responsables : diversité des essences forestières, diversité des classes d’âge des peuplements, maintien des bois morts, pas d’exploitation à blanc, maintien de zones boisées non exploitées, rotation des places de dépôts. Également, des bandes enherbées avec effet lisière, des arbres fruitiers en bordure de parcelle et des haies ont été mis en place. Ces aménagements sont très favorables aux oiseaux et insectes.

  • Type de territoire : Forestier
  • Biodiversité et politiques publiques : Le territoire dispose de la certification PEFC et environ 30 hectares (76%) sont classés ZNIEFF (deux ZNIEFF de type 1 et une ZNIEFF de type 2).
  • Faune sauvage : Des espèces protégées sont présentes sur le territoire, 7 espèces d’intérêt communautaire et/ou emblématiques sont présentes sur le territoire : Lucane cerf-volant (Annexe II de la Directive « Habitats »), Busard Saint-Martin et Epervier d’Europe (Annexe I de la Directive « Oiseaux ») et Lapin de garenne, Orvet fragile, Orchis pyramidal, Orchis pourpre 
  • Activités : Sylviculture
  • Développement local : Journées d’accueil grand public, rencontres sylviculteurs, chasseurs, naturalistes
  • Chasse durable : Chasse du petit et grand gibier en battues, chasse devant soi et chasse à l’approche. Il se pratique une chasse entre amis sur le territoire. 26 espèces chassables sont présentes sur le territoire et 15 espèces sont chassées. La chasse des espèces cerf, chevreuil, sanglier, lièvre et faisan suit des plans de chasse.
  • Gouvernance : Territoire privé géré par le propriétaire José Doméné-Guérin